Pour vendre aux comités d’entreprise, il est primordial de comprendre comment fonctionne cette structure. En effet, sans bien connaitre sa cible, ses règles et ses usages, vous risquez de proposer un produit ou un service qui ne sera pas en phase avec ce marché, et de mal vous adresser à celui-ci.

Pour comprendre comment vendre aux comités d’entreprise, nous vous proposons une approche en plusieurs étapes :

Sommaire

Qu’est-ce qu’un comité d’entreprise (CE), ou comité sociale d’entreprise (CSE) ?

Pour la plupart d’entre nous, on connaît le CSE pour les activités ou les voyages qu’il organise. Quelques autres le connaissent pour son rôle de représentation collectives des salariés dans l’entreprise. Ce sont en effet ses deux principales missions.

Le CE c’était cette structure avant le 1er janvier 2020, composé de salariés élus par les autres salariés de l’entreprise. Depuis le 1er janvier 2020, le CE est devenu le CSE. Ce qui change principalement, c’est le regroupement de toutes les instances représentatives du personnel au sein de la même instance :

Comité social d'Entreprises CSE

Ce sont toujours des salariés élus par les autres salariés de l’entreprise qui composent le CSE. Ils sont élus pour des mandats de 2 à 4 ans en fonction des accords d’entreprise. Pour fonctionner, ils disposent :

  • D’heures de délégation, c’est-à-dire de temps mis à disposition par l’entreprise pour leur permettre de réaliser leur mission, c’est de l’ordre de 18h à 34h par mois,
  • D’un budget de fonctionnement variable entre 0,2 et 0,22% de la masse salariale. Ce budget est uniquement dédié pour financer les coûts de fonctionnement du CSE (formation, logiciel, études, matériel, salaires…).
Astuce : Comment estimer le budget de fonctionnement d’un CSE

Pour estimer approximativement le budget de fonctionnement d’un CSE, vous pouvez utiliser la formule suivante : Nombre de salariés * Salaires moyen du secteur * 12 * 0,2%.

Ex : salaire moyen 1800€ brut / mois => PME d’environ 100 collaborateurs => Masse salariale : 3.1Me / an, budget du CSE : environ 6200€/an.

  • Et également d’un budget des œuvres sociales qui est dédié quant à lui au financement des activités des œuvres sociales et culturelles à destination des salariés. Tous les CSE n’ont pas forcement de budget d’œuvre social, mais en fonction des entreprises, ce budget peut varier de 0€ à plus de 3000€ par salarié et par an. Pour comprendre l’organisation de ces budgets, on vous invite à relire notre article sur comment établir le budget prévisionnel du CSE.

Attention à ne pas confondre le budget de fonctionnement et le budget des œuvres sociales, ce sont deux budgets indépendants l’un de l’autre.

Réorganisation des activités du comités d'entreprise

Les commissions du CSE

Pour réaliser leurs missions, les élus sont organisés en plusieurs commissions qui régissent chacune une partie des missions qui incombe au CSE. Certaines sont obligatoires et d’autres facultatives.

Citons par exemple, les commissions :

  • Santé, sécurité et conditions de travail : une commission du CSE importante pour les salariés (CSSCT), anciennement CHSCT,
  • Economique : son rôle principal est d’étudier les documents économiques et financiers de l’entreprise,
  • Formation : son objectif est de rendre un avis éclairé et en concordance avec le plan de formation proposé par l’entreprise et les souhaits de formation des collaborateurs,
  • D’information et d’aide au logement : promotion des aides disponibles pour faciliter l’accès au logement,
  • Égalité professionnelle : préparation des avis de délibération concernant la politique sociale dans l’entreprise,
  • Des marchés : doit être mise en place dans les entreprises dont le comité social économique dépasse certains seuils définis par décret. Pour les marchés dont le montant excède ce seuil fixé par décret, la commission se chargera de sélectionner les fournisseurs et prestataires du CSE.
  • Loisirs : qui est en charge de l’organisation des activités des œuvres sociales à destination directe des salariés de l’entreprise.

Les élus de CSE se réunissent généralement une fois par mois où l’ensemble des décisions sont prises de façon collégiales. En fonction des sujets/projets, les fournisseurs peuvent être invités à venir présenter leur solution :

  • Soit en réunion préparatoire de chacune des commissions,
  • Soit directement lors d’une réunion ordinaire du CSE en présence de la direction.

Trouver ses interlocuteurs pour réussir à vendre efficacement aux comités d’entreprise

Comme nous venons de le voir, le CSE est composé d’élus, et chacun d’eux fait partie d’une ou plusieurs commissions. Chaque commission est relativement indépendante dans les actions qu’elle entreprend.

La première chose est de cibler quels seront vos interlocuteurs pour vendre vos produits ou services au sein du comité d’entreprise. Inutile de contacter le président de la commission loisirs pour vendre une formation.

Ensuite définissez sur quel budget vos prestations seront imputables. En fonction de ces éléments, vous pouvez déjà déterminer l’interlocuteur que vous aller privilégier pour le contact.

Trouver le bon interlocuteur au sein du CSE pour vendre vos activités

Que proposer aux comités d’entreprise ?

Pour réussir à réaliser des ventes aux comités d’entreprise, il est primordial de proposer des activités et des produits adaptés :

  • en terme de design de l’offre/service,
  • et en terme de construction de l’offre tarifaire CSE.

En effet, par rapport au contenu de vos offres CSE, il est essentiel de leur proposer des services qui vont être différents de ce que les salariés ont l’habitude de voir, ou de ce qu’ils peuvent obtenir par eux même en direct.

Si le CSE ne propose pas une véritable valeur ajoutée par rapport à vos produits, les reventes de vos services par leur intermédiaire se réaliseront par un échec et vous n’aurez pas l’effet escompté.

Comment différencier vos offres ?  

  • Créez des offres familiales ou des packages à un prix avantageux (2 adultes + 2 enfants, le Pass famille, …).
  • Proposez de exclusivité !  La version de ce package  est uniquement vendue par l’intermédiaire du CSE. Le produit ne doit pas être disponible en direct ou via d’autres canaux de commercialisation.
  • Adaptez votre tarification et proposez des tarifs par personne plutôt que forfaitaire. Étant donné que les élus engagent une partie des subventions destinées aux salariés, ils vont éviter de perdre une partie du budget pour potentiellement avoir des participants absents.
  • Adoptez un tarif valorisant ! Il doit marquer une différence notable entre le tarif public si vous voulez que le CSE soit le relais de votre offre. Faites-en sorte que ce tarif soit exclusif pour les CSE et que cela ne devienne pas le tarif remisé.
Vendre des activités inédites pour les comités d'entreprise

Quels moyens utiliser pour contacter et vendre aux comités d’entreprise ?

Les comités d’entreprise existent dans toutes les sociétés de plus de 50 salariés. Réussir à les contacter, c’est compliqué car leurs missions d’élus au sein du CSE ne représentent qu’une partie minime de leur temps de travail. Le reste de leur temps est consacré à leur métier principal dans l’entreprise.

Vendre aux comités d’entreprise,

c’est une course d’endurance et de patience !

1 – La téléprospection

Sur la base d’un fichier/liste d’entreprise ou d’un fichier plus spécialisé CE/CSE, vous essayez de prendre contact directement avec les élus de la commission cible de votre activité.

La téléprospection nécessite de l’organisation et de la méthodologie pour être efficace. L’utilisation d’un fichier tableau (Excel, Google Sheet) est le strict minimum, mais son utilisation trouvera très rapidement ses limites et l’utilisation d’un CRM est quasiment indispensable.

Pour chaque appel, vous devrez capitaliser sur les informations reçues pour pouvoir replanifier immédiatement une prochaine action. Il est très peu probable que vous réussissiez dès le premier appel à obtenir votre interlocuteur cible. D’expérience, la téléprospection nécessite en moyenne 3 à 4 appels avant de réussir à joindre le bon interlocuteur.

AvantagesInconvénients
Contact directDisponibilité des interlocuteurs
Pas toujours le bon interlocuteur
Validité des contacts issus des fichiers souvent obsolète
Moyens de communication pour contacter les CSE

Comment obtenir des fichiers d’entreprises ?

Via l’Opendata (données public en accès libre), il est possible d’extraire facilement des listes d’entreprises gratuites depuis des bases de données public, comme par exemple la base Sirenv3 (base de référence de toutes les entreprise). Vous obtiendrez une liste d’entreprises fiable. Cependant vous n’aurez pas de contact direct : uniquement des numéros ou des contacts de l’accueil de l’entreprise.

Via les CCI, il est possible d’acheter des fichiers « entreprise ». Ces fichiers sont basés sur les données transmises à l’immatriculation de l’entreprise, ou lors des phases de mise à jour des structures, soit par l’entreprise elle-même ou soit par les conseillers des CCI. Dans les données transmises, vous aurez principalement des informations génériques de l’entreprise mais pas d’informations nominatives. Ces fichiers sont généralement payants.

Mais aussi via des acteurs privés qui proposent beaucoup de fichiers de sociétés plus ou moins enrichies. Toutes ces données sont payantes, et le choix de prestataires est très large. L’accès à ces fichiers est proposé soit en location ou à l’achat.

Fichier spécifique de comités d’entreprise CE/ CSE :

Il existe plusieurs acteurs spécialisés sur le marché du comité d’entreprise : ils proposent des fichiers ou des bases de données comités d’entreprise à la vente.

En revanche la qualité de ces fichiers est très disparate d’un fournisseur à l’autre. Pourquoi ?
La qualité de ces fichiers dépend essentiellement de la fraicheur de leurs données. En effet, elle est déterminée par l’effort que le fournisseur applique sur son fichier pour garder les informations à jour. La réactualisation de ces fichiers engendre d’énorme coûts humains pour requalifier régulièrement toutes les fiches (appel et vérification des contacts). Le coût d’achat du fichier en pâtira automatiquement.

Certains d’entre vous seront tentés de trouver des bases de données de comité d’entreprise gratuites ! Sachez que cela n’existe pas, si vous en trouvez, méfiez-vous, elles seront très certainement de mauvaise qualité, avec beaucoup de contacts obsolètes et contiendront certainement des SPAM trap (Ce sont des emails piège fait pour détecter les campagnes de spam).

Conseil : Avant d’acheter un fichier, renseignez-vous sur la méthode et la fréquence de requalification des contacts présents dans le fichier. Cela vous donnera un indice sur la qualité des contacts fournis par ce prestataire.  

Si vous achetez un fichier, il contiendra généralement les coordonnées de l’entreprise (nom, adresse, accueil), un ou deux contacts au sein du CSE (Nom, prénom, fonction, téléphone). Puis en fonction du fournisseur, vous pourrez bénéficier d’informations supplémentaires (Par exemple : heure des permanences, numéro de téléphone mobile, liste des commissions…).

Fichier excel liste de coordonnées de comité d'entreprise CSE
Cout d’acquisition d’un fichier CSE

Le coût d’acquisition de ces fichiers est variable en fonction de la qualité des données qu’ils contiennent. En fonction des fournisseurs, les prix peuvent varier de 1000€ pour toute la France à plus de 6000€ pour une région. Les mises à jour de ces fichiers sont également payantes.

Conseil : L’achat d’un fichier CSE représente un réel investissement. N’achetez pas plus de contacts que vous serez réellement capable de traiter dans les 3 à 4 mois qui suivent votre achat.

Privilégiez l’achat en plusieurs fois si cela est possible, ou différez la livraison d’une partie du fichier pour bénéficier de données les plus fraîches possible.

Quelques chiffres pour vous permettre d’estimer votre capacité de prospection :
Ciblez 150 appels par jour si vous êtes un téléprospecteur expérimenté. Pour la prise de rendez-vous, comptez entre 70 et 100 appels par jour en fonction de la durée des échanges.
– En moyenne, 60% des appels concerneront des rappels de contacts qui sont déjà en cours de qualification.

2 – L ’emailing marketing

Le courriel marketing consiste à envoyer un email à une liste de destinataires sous forme de visuel et textuel. Le message doit être personnalisé en fonction de la segmentation de la base ! Bien entendu, vous n’allez pas envoyer le même email à un destinataire déjà client chez vous et quelqu’un qui ne vous connait peut-être pas.

Le courriel marketing doit faire partie de votre stratégie commerciale. Globalement, cela ne permet pas de vendre directement aux comités d’entreprise, mais de générer deux choses toutes aussi importantes :

  • De la notoriété pour votre produit ou votre marque ! Si ces courriels sont bien réfléchis, ils vont apporter du conseil, des cas d’utilisations et montrer les bienfaits de votre produit ! Toutes ces informations vont permettre de rassurer votre prospect sur la qualité de vos prestations ! Le plus important c’est que vous allez leur donner envie d’utiliser vos services.
  • Des contacts de personnes qui s’intéressent à votre produit, peut être même directement des commandes si vous adoptez l’e-commerce.
SEO et l'emailing marketing

Base d’emailing, quelles solutions existent ?

Sur la base de votre fichier :

Vous disposez certainement déjà d’une liste de clients et de prospects, c’est un bon début. En revanche, si vous n’avez encore pas formalisé votre base, c’est le moment d’industrialiser l’acquisition des courriels de vos contacts et de les compiler dans une base exploitable !
Comment ? Grâce à une solution d’emailing : un fichier Excel peut être efficace, mais en grandissant l’utilisation d’une CRM deviendra préférable.

Veillez à ce que vos contacts vous donnent leur autorisation pour leur envoyer des courriels, on parle de contact Opt-in ou Double Opt-in. Cela vous permettra de vous conformer au RGPD et de respecter les souhaits de vos interlocuteurs.

Cette base de contact est généralement utile pour communiquer vers un fichier client/prospect, instruire et informer ses contacts sur vos produits ou services. En revanche, cela ne sera pas suffisant pour faire de l’acquisition sur le long terme !

Par contre il est plutôt déconseillé d’envoyer des courriels à des contacts achetés (ou récupérés) qui n’auront pas sollicité d’engagement pour votre marque ou vos produits.
Vous allez leur envoyer des courriels qui ne seront pas ouverts, pas lus, et donc une campagne qui ne bénéficiera pas de suffisamment d’engagement. La conséquence sera que votre campagne d’email sera classée en tant que Spam par les serveurs de messagerie et vous n’aurez rien gagné. Si vous souhaitez tout de même envoyer votre campagne à ces contacts, segmenter vos envois.

Pour qualifier les contacts de ce type de base, on parlera plutôt de contacts tièdes. Ils vous connaissent, ils savent ce que vous faites et ça les intéressent. Votre objectif ? Faire en sorte que ces contacts passent à l’acte d’achat et deviennent des clients.

Achat d’un fichier d’email :

De nombreux prestataires sur internet commercialisent des fichiers de contacts généralistes. Ces listes “sur- vendu” et sur exploités” sont détenus par de nombreuses sociétés. Et ainsi les courriels envoyés sur la base de ces listes sont souvent, très vite repérés par les serveurs de messagerie. Et c’est ainsi que ces serveurs vont automatiquement classer votre courriel en tant que Spam. Privilégiez des listes de contacts conforme au RGPD. De notre avis, l’achat d’un fichier d’email sur internet n’est pas vraiment une bonne solution, cela n’apportera pas forcement les résultats escomptés.

Location de fichier :

C’est une solution beaucoup plus fiable pour faire la promotion de vos activités aux comités d’entreprise. Tout simplement, car la société qui loue son fichier va être friande aux courriels et à la qualité des données qui sont présents dans son fichier.

Avant de concrétiser la location, demandez les taux moyens d’ouvertures et de clics des contacts de cette base. Bien sûr cela est variable d’un produit ou service à l’autre, mais cela vous donnera une bonne indication de la santé et de la qualité de cette base.

Le loueur a d’autant plus intérêt à entretenir correctement sa base pour maximiser ses taux d’ouvertures. Cela vous évitera de payer pour des envois qui vont arriver dans les SPAM.

Un bon loueur va entretenir son fichier, supprimer les courriels en erreur, gérer les désinscriptions à la 1ère demande et surtout requalifier son fichier constamment.

La location de fichier est généralement facturée aux nombres de courriels envoyés. Il existe des variantes ou options, avec par exemple l’ajout d’une relance pour les courriels non ouverts.  

Notre conseil : Ne payez pas au nombre de courriels pour la relance, mais payez plutôt en forfait ! Cela vous évitera de payer pour les emails envoyés ou le serveur de réception bloque les outils de suivi d’ouverture. Et si le serveur bloque ces outils, le message sera considéré comme non lu, alors qu’il l’est peut être.

Pensez aussi à segmenter vos envois, tous les loueurs sont capables au minimum de segmenter par région ou département.

Déléguer l’envoi de sa campagne

En louant un fichier, vous n’en disposerez pas directement, le prestataire se chargera de toutes les opérations techniques et d’envois. De votre côté, vous devrez lui fournir le contenu à envoyer. Il se chargera de l’intégrer votre contenu dans son outil d’emailing et à l’envoyer !
Si possible, il faudra être capable de générer le contenu de cette Newsletter au format HTML. Notez que les loueurs possèdent des équipes qui peuvent maquetter votre courriel à votre place. Il vous suffira juste de fournir le message et le tour est joué !

Astuce : Dans votre courriel, si vous utilisez des liens vers votre site, convertissez ces liens de destination en un lien bitly (bitly.com) avant de le fournir au prestataire. Mais pourquoi ?
Cela permettra de connaitre le nombre exact de personnes qui ont cliqué sur les liens depuis votre Newsletter, et ça, c’est quand même pertinent pour mesurer l’impact de votre campagne.

Grace à cet emailing, vous allez obtenir de nouveaux visiteurs sur votre site internet ! Cela améliorera votre notoriété et générera de nouveaux prospects via un formulaire à disposition : vos visiteurs vont pouvoir laisser leurs coordonnées !

Conseil : Préparez simultanément votre stratégie de réponse en même temps que vous préparez votre emailing, c’est un gain de temps assuré !

Un fichier d’email ça s’entretient par :

  • La suppression systématique des contacts de votre fichier qui reviennent en erreur après un envoi.
  • La désinscription automatique de tous les contacts qui demandent à se désabonner et à la 1ère demande.
  • La précision des coordonnées du contact est importante. Veillez à remplir correctement le nom, le prénom et la civilité ! Évitez d’oublier des majuscules, des minuscules ou les fautes de frappe. Cela permettra de personnaliser le mail au minimum avec un « Bonjour Mme Xxxxx,  » qu’en pensez-vous ?

Qu’attendre d’un emailing pour vendre
aux comités d’entreprise ? Quels résultats ?

Les résultats d’une campagne d’emailing sont variables en fonction du secteur, mais aussi de la date d’envoi, de l’heure et de la typologie de prospect. Voici quelques ordres de grandeur pour déterminer si votre campagne pour vendre aux comités d’entreprise est réussie :

CritèreMauvaisMoyenBon
Taux d’ouverture< 10 %15 %> 25 %
Taux de clic< 5 %7 %> 10 %
Taux erreur> 1 % < 0.2 %
Taux de désinscription> 1 % < 0.5 %

3 –Les réseaux sociaux pour contacter les élus des comités d’entreprise ?

Utilisez les réseaux sociaux pour contacter les comités d'entreprise

Les élus des comités d’entreprise sont aussi des salariés. Leur mission principale reste leur métier au sein de l’entreprise, qu’il occupe la majorité du temps. Ils sont peu à être entièrement détachés au fonctionnement du comité d’entreprise et à en faire leur métier.

Sur les réseaux sociaux, notamment LinkedIn, il sera compliqué d’identifier ces interlocuteurs. La fonction des élus au sein du CSE ne sont généralement pas retranscrites dans leurs parcours professionnels.

Néanmoins, les réseaux sociaux sont tout de même utiles !  Il est possible d’identifier des contacts pour vendre vos activités aux seins des CSE via ces plateformes digitales ! Les contacts seront majoritairement des salariés du CSE, des permanents, des assistants ou des secrétaires.

L’approche et la prise de contact avec ces personnes devra se faire différemment. Partez du principe que ce sont vos premiers contacts à convaincre afin d’avancer dans la découverte du fonctionnement CSE.

4 – Participation à des salons dédiés aux comités d’entreprise CSE

Il existe en France, deux entreprises qui organisent des salons professionnels totalement dédiés pour vendre aux comités d’entreprise CSE ! Avec plus d’une trentaine de dates dans différentes villes, ces rencontres prometteuses ont lieu de février à avril et de septembre à novembre.

En amont de l’événement, l’organisateur invitera les élus à s’inscrire par plusieurs campagne d’emailing ! L’intérêt des élus pour se rendre dans les salons est valorisé par la présence de nombreux exposants, ce qui leur permet de trouver un maximum d’idées à proposer à leurs salariés en un minium de temps. L’intérêt des élus est également suscité par l’accès gratuit et l’organisation de nombreuses conférences en lien avec leurs missions.

Conférence lors d'un salon dédié aux comités d'entreprise

En un ou deux jours, vous allez rencontrer un maximum d’élus en recherche d’idées.

Ces salons dédiés aux CSE sont démonstratifs, c’est à dire qu’il faut montrer ses services, faire goûter vos produits quand cela est possible et garder le contact. L’étape de vente ou de commande se réalisera bien souvent dans un second temps, après le salon.

Coût d’exposition sur un salon CSE

L’accès au salon est gratuit pour les élus, en revanche, chaque exposant devra payer la location de son emplacement. Le coût de l’emplacement varie en fonction de la surface, du lieu et de la durée du salon.

À titre indicatif, le coût d’un salon d’une durée de 2 jours et pour une petite surface d’environ 2 à 3 m² demande un budget d’environ 1500 à 2400 €. À cela s’ajoutera les frais de déplacements, d’hébergement et les coûts marketing.

Le visitorat

Les visiteurs du salon sont essentiellement des élus de CSE. Les périodes d’affluence sont entre 10h00 et 12h30 et de 14h00 à 15h00. Le nombre de visiteurs est variable d’une ville à l’autre :

  • Organisé dans de petites villes et d’une durée de 1 jour, le visitorat est de l’ordre de 250 à 750 visiteurs.
  • Dans des villes intermédiaires et d’une durée de 2 jours, le visitorat sera plus d’environ 1200 à 2500 visiteurs.
  • Dans des salons organisés sur 2 jours et plus, et dans de grandes agglomérations, le visitorat peut atteindre jusque 5000 personnes sur l’ensemble du salon.

Combien de contacts cela va m’apporter ?

En fonction des périodes d’affluence, vous devrez être stratégique. Vous ne pourrez pas contacter et rencontrer tous les visiteurs.
Bien entendu, votre objectif sera de maximiser le nombre de contacts pour éventuellement décrocher un nouveau rendez-vous et concrétiser la vente ultérieurement.

Le nombre de contact que vous allez recueillir dépend principalement du temps que vous allez passer avec chacun de vos prospects, ou de vos objectifs sur le salon :

  • Visibilité, distribution de flyer, interaction courte avec le prospect. Démarche active envers les prospects : environ 70 à 100 contacts par jour et par commercial,
  • Démonstration, découverte des besoins du prospect, démarche active : 20 à 50 contacts par jour et par commercial,
  • Distribution passive de flyer ou de documentation, attitude attentiste : moins de 20 contacts.

Les organisateurs facilitent grandement la collecte des informations des visiteurs (Nom & coordonnées). Ils mettent à votre disposition des applications ou tablettes qui vous permettent de scanner immédiatement le QR code présent sur le badge du visiteur. Vous téléchargerez toutes les informations de contact à la fin du salon, qu’il sera possible d’importer dans votre base d’emailing !

5 – Sous-traitance & partenariat

Une autre possibilité qui permet de vendre aux comités d’entreprise : c’est la sous-traitance ! Pourquoi vous limitez-vous uniquement à vos canaux de ventes classiques ? Le fait de mettre en place des partenariats de commercialisation peut être avantageux pour vous permettre d’obtenir davantage de visibilité. Tout compte fait, cela augmentera vos possibilités de vente !

Travail d'équipe pour vendre au comité d'entreprise CSE

Les Inter-CE et les plateformes de billetterie

Les CSE ont souvent recours à des solutions logicielles pour gérer leurs comptabilités, le site internet et le suivi de toutes les prestations qu’ils proposent à leur salariés ! En complément de ces services “administratifs”, ces solutions logicielles intègrent généralement une plateforme de billetterie. Toutefois, on ne peut pas lister tous les acteurs, mais il est tout à fait pertinent de prendre contact avec eux pour référencer vos services.

Si vous êtes capable de dématérialiser votre billetterie, l’intégration dans leur système n’en sera que plus facile. Ils pourront proposer immédiatement vos entrées à la vente sans gérer la contrainte de l’immobilisation du stock et des dates de validité !

Ces acteurs ont plusieurs façons de se rémunérer : via des systèmes de rétro commissions sur les ventes, l’achat d’espace de publicité, des droits d’accès à leur système ou tout simplement la marge sur le prix de vente. Renseignez-vous pour connaitre leur modalité de référencement.

Le contrat de mandant au sein du CE

C’est un contrat par lequel, vous, le mandant, donnez à une autre personne le pouvoir de vendre vos activités et services à ses salariés en votre nom et pour votre compte.

Par exemple, vous déposez vos produits dans le bureau du CSE : il pourra les vendre à ses salariés. En outre, le CSE revendra sans marge vos produits car il n’a pas le droit de faire de bénéfice. Par principe, il est recommandé de proposer des avantages conséquents pour que le CSE trouve un intérêt à proposer vos produits à ses salariés.

En revanche, il y’a aussi un inconvénient : tous les CSE ne disposent pas d’un local où il est possible d’accueillir et de proposer ce type de service. Ce sont en général, uniquement les CSE les plus importants et mono sites qui peuvent proposer ce type de service.

Les plateformes spécialisées

Et finalement, il existe également des solutions spécialisées sur des domaines bien particuliers pour vendre vos prestations aux comités d’entreprise.

C’est le cas de MesSorties.fr : une solution qui met en relation les comités d’entreprise et des prestataires de loisirs dans le cadre de l’organisation de sorties collectives. Cette plateforme va fournir des services pour faire en sorte que l’organisation et la promotion des sorties collectives soient facilitées pour des prestataires de loisirs non spécialisés dans l’événementiel.

Ce type de solution doit être vu comme une solution de vente supplétive, qui viendra en complément de vos forces de vente. En regroupant les efforts commerciaux pour un domaine très précis, ce type de structure permet d’accroître votre visibilité directement auprès des CSE et de vous faire gagner un temps conséquent.

Plateforme digitale spécialisée MesSorties.fr

En effet, pour commercialiser leurs services, MesSorties.fr déploie une force commerciale et marketing spécialisée sur le marché du comité d’entreprise. L’effort commercial produit sera beaucoup plus important que ce que vous pourrez faire individuellement.

Conclusion

Vous l’aurez compris, vendre aux comités d’entreprise demande de la patience, de l’organisation et de pugnacité ! C’est pourquoi, avant de se lancer sur ce marché, il est important d’en maîtriser tous les rouages et les subtilités.

Pour conclure, voici une feuille de route dans l’objectif de réussir à vendre vos prestations aux comités d’entreprise !  MesSorties.fr vous propose de réfléchir à :

  • L’adaptation de vos offres / services à proposer aux comités d’entreprise
  • Choix de l’approche de démarchage des comités d’entreprise la plus adaptés,
  • La différentiation des canaux de commercialisation pour vendre aux comités d’entreprise,
  • Les avantages de la solution MesSorties.fr pour référencer vos activités collectives.
Proposez immédiatement vos activités de groupe

Proposez immédiatement vos activités de groupe

Proposez vos activités
Proposez immédiatement vos activités de groupe

Proposez immédiatement vos activités de groupe

Proposez vos activités

Nos soutiens et partenaires

Logo Alsace Active
Logo Grand Est
Logo Semia
Logo Scal E-nov
Logo Lauréat réseau Entreprendre Alsace
Logo Lauréat Total Développement Régional
Logo BPI France
Logo Yeast
Logo French tech
Logo Le Caire Pépinière d'entreprise
Logo Sodiv
Logo Lauréat Tango & Scan
Logo Crédit Mutuel
Logo Alsace Initiative
MesSorties.fr est immatriculé a Atout France

Société immatriculée au registre des opérateurs de voyages et séjours sous le : numéro IM067190002
Garantie Financière : Groupama assurance Crédit & Caution
Assurance Responsabilité Civile : GENERALI IRAD

Proposez vos activités Proposez vos activités